Chiffres clés

Selon la Onzième Classification internationale des maladies (CIM-11, 2018), on distingue deux groupes de déficience visuelle : celles affectant la vision de loin, telle que corrigée, et celles affectant la vision de près, telle que corrigée.

Déficiences affectant la vision de loin :

  •  légères – acuité visuelle corrigée inférieure à 6/12;
  • modérées – acuité visuelle corrigée inférieure à 6/18;
  • sévères – acuité visuelle corrigée inférieure à 6/60;
  • cécité – acuité visuelle corrigée inférieure à 3/60.

Déficiences affectant la vision de près :

  • acuité visuelle inférieure à N6 ou N8 à 40 cm avec la correction existante.

Selon l’OMS, environ 1,3 milliard de personnes dans le monde souffriraient d’une forme de déficience visuelle. La majorité d’entre elles a plus de 50 ans. En vision de loin, 188,5 millions de personnes vivraient avec une déficience visuelle légère et 217 millions une déficience visuelle modérée à sévère. 36 millions de personnes souffriraient par ailleurs de cécité. Enfin, 826 millions de personnes seraient concernées par une déficience touchant la vision de près.

Environ 80 % de l’ensemble des déficiences visuelles à l’échelle mondiale sont considérées comme évitables.

En France, selon la Fédération des Aveugles de France, 207 000 personnes seraient aveugles (pas de perception de la lumière) et malvoyantes profondes (vision résiduelle limitée à la distinction de silhouettes) et 932 000 souffriraient de malvoyance moyenne (incapacité visuelle sévère : en vision de loin, ces personnes ne peuvent distinguer un visage à 4 mètres ; en vision de près, la lecture est impossible).