DMLA : la recherche avance en matière de thérapie cellulaire

Si la DMLA ne bénéficie pour le moment pas de traitement curatif probant, des chercheurs de l’Institut de la Vision étudient actuellement la possibilité de greffer des cellules d’épithélium pigmentaire rétinien (EPR) dans la rétine pour enrayer la maladie.

Ces cellules jouent en effet un rôle essentiel pour protéger les photorécepteurs dégradés par la DMLA. Réalisée sur un patient atteint de DMLA, cette transplantation a toutefois produit des résultats limités (amélioration partielle de la vision), notamment en raison d’une dédifférenciation subie par les cellules EPR après la greffe. Les chercheurs de l’Institut de la vision viennent de trouver un moyen d’éviter ce phénomène.

Si la première expérimentation menée sur des modèles animaux a été concluante et a donné lieu à un dépôt de brevet, il convient de poursuivre les recherches pour valider sa possible transposition sur des cellules humaines.

En savoir plus

Partagez.