Comprendre la DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge est une altération de la macula qui peut entraîner une perte de la vision centrale et qui concerne les personnes de plus de 50 ans. On distingue deux formes de DMLA.

Vue de face de l’œil gauche
Vue de face de l’œil gauche

La forme précoce ou Maculopathie Liée à l’Âge

Des signes précurseurs de la maladie peuvent être observés par l’ophtalmologiste lors de l’examen du fond d’œil, souvent même avant les premiers signes de la maladie.

A ce stade, les symptômes sont absents ou se limitent à une gêne visuelle ou un besoin d’éclairage plus intense. La perte d’acuité visuelle est souvent minime, voire absente. La MLA peut rester stable ou évoluer vers une DMLA.

MLA, dépôts blanchâtres, ou drusen, dans la région maculaire
MLA, dépôts blanchâtres, ou drusen, dans la région maculaire

Les formes avancées

On distingue deux formes avancées de DMLA, la forme « sèche » et la forme « humide » qui ont le même impact sur la vision mais ont des vitesses d’évolution différentes.

  • La DMLA atrophique, dite « sèche » :

    cette forme évolue en général lentement (sur une dizaine d’années, voire plus), permettant aux patients atteints de conserver longtemps une vision relativement satisfaisante, malgré une gêne pour les activités nécessitant la reconnaissance des détails.

LA DMLA
DMLA atrophique
  • La forme humide:

    il s’agit de la forme la plus fréquente et qui évolue le plus rapidement.
    Elle se caractérise par le développement de vaisseaux anormaux dans la macula. Ces vaisseaux sont fragiles et peuvent être responsables d’œdème ou d’hémorragies.

DMLA exsudative : hémorragie rétinienne (flèches)
DMLA exsudative : hémorragie rétinienne (flèches)