Un dépistage simple, rapide et indolore

A partir de quel âge peut-on faire un examen du fond d’œil ?

L’examen du fond d’œil peut se faire à tout âge, dès la petite enfance, sans aucune contre-indication.

Comment l’examen du fond d’œil se déroule-t-il ?

L’examen se déroule dans le cabinet de l’ophtalmologiste. A l’aide d’instruments d’optique (lentilles, microscope, etc.), ce dernier observe les structures de l’œil situées en arrière du cristallin, et particulièrement la rétine. Cet examen peut se faire avec ou sans dilatation préalable de la pupille, selon trois techniques différentes :

  • Fond d’œil par ophtalmoscopie indirecte (ou « à image inversée ») : cette méthode permet d’obtenir une image inversée de tout le fond de l’œil, et d’observer le relief de la rétine. Le médecin utilise un ophtalmoscope binoculaire.
  • Fond d’œil par biomicroscope (ou « lampe à fente ») : cette technique permet d’analyser très finement les détails du fond de l’œil.
  • Examen du fond d’œil par photographie numérique, sans dilatation de la pupille (au moyen d’un rétinographe non mydriatique) : fréquemment utilisé dans les pays du Nord de l’Europe depuis quelques années, ce nouveau mode de dépistage est aujourd’hui possible en France. Il présente l’avantage d’être simple, rapide, indolore et pris en charge par l’Assurance maladie.

Combien de temps l’examen du fond d’œil dure-t-il ?

L’examen est très rapide : il dure entre 5 et 10 minutes. Au préalable, (entre 20 et 45 minutes avant), l’ophtalmologiste peut être amené à mettre quelques gouttes de collyre dans les yeux du patient pour dilater les pupilles (en cas de fond d’œil avec dilatation).

Cet examen est-il douloureux ?

Quelle que soit la technique utilisée, l’examen du fond d‘œil est totalement indolore. Tout au plus le patient peut-il ressentir :

  • En cas de dilatation de la pupille, une sensation temporaire de picotements au moment de l’instillation de collyre dans ses yeux, voire un goût désagréable dans la bouche qui ne dure que quelques secondes. Par ailleurs, la dilatation de la pupille peut entraîner une simple gêne visuelle sans douleur qui disparait au bout de quelques heures.
  • En cas d’absence de dilatation de la pupille, un léger éblouissement.

Quelles sont les précautions à prendre avant, pendant et après l’examen ?

Au moment de la prise de rendez-vous, il est important de bien préciser qu’il s’agit d’un examen du fond d’œil pour que la plage horaire prévue soit assez large (une heure environ), en raison du temps requis pour la préparation de l’examen en cas de dilatation.

Le jour de la consultation, il faut :

  • venir sans lentilles de contact ;
  • ne pas se maquiller les yeux ;
  • signaler au praticien les éventuelles allergies, problèmes oculaires ou autres maladies, ainsi que les traitements en cours.

Il est également plus prudent de se faire ensuite raccompagner ou d’emprunter les transports en commun car les pupilles restent dilatées plusieurs heures après l’examen, ce qui favorise l’éblouissement et rend difficile la conduite d’un véhicule.

Pour les mêmes raisons, il est préférable de porter des lunettes de soleil après un fond d’œil, surtout en cas de beau temps !

Que se passe-t-il après l’examen ?

Si le dépistage révèle des signes de maladies, un bilan plus approfondi doit être programmé pour confirmer ou non le diagnostic, et le cas échéant, orienter vers la prise en charge la plus adaptée.